RDC : le régime Tshisekedi "perd sa légitimité", selon l'ancien dircab de Joseph Kabila

Joseph Kabila Kabange, chef de fil du FCC visitant le siège de sa plateforme politique à Kinshasa/ photo tiers

L'ancien coordonnateur du Front Commun pour le Congo (FCC) Nehemie Mwilanya a réagi autour du dossier RAM qui fait l'actualité en République Démocratique du Congo.

L'ancien directeur de cabinet de l'ex-président Joseph Kabila s'est opposé à la taxe RAM qualifiée par d'autres politiciens d'une "escroquerie".

Nehemie Mwilanya pense que l'affaire RAM et celle des jeeps remises aux députés nationaux ternissent l'image du slogan "le peuple d'abord" prôné par les gouvernants.

"Le RAM et les jeeps palissades discréditent totalement les politiques publiques tant vantées du Gouvernement : le peuple d'abord et la lutte contre la corruption. Au-delà de la motion de défiance, c'est tout un régime qui perd sa légitimité", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

En rappel, pour contenter la taxe RAM les députés nationaux ont initié une motion de défiance contre le ministre Kibasa. Au total 101 députés veulent le départ de ce ministre membre de l'union sacrée.

Dieubon Mughenze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *