RDC : le parti Ensemble pour la République réagit après l’enlèvement de ses membres

Moise Katumbi. Ph. Tiers

Après sa dénonciation sur les “enlèvements”, dans un communiqué du 18 juillet, de son coordonnateur national de la jeunesse et ses deux collaborateurs, et face aux abus et à l’arbitraire qui prennent des allures inquiétantes en République démocratique du Congo, l’Ensemble pour la République de Moïse Katumbi exhorte ses cadres, militants et sympathisants à l’observance des lois et au respect des institutions de la République.

D’après ce même document parcouru par election-net.com, le parti cher à Moïse Katumbi et membre de l’Union Sacrée, vision de Félix Antoine Tshisekedi, Chef de l’État, encourage ses siens à ne pas céder d’aucune manière à la provocation, à la tentation de l’intolérance et de l’insulte gratuite “qui caractérisent depuis toujours” certains de leurs alliés, à se mobiliser comme des citoyens dignes et exemplaires suivant la ligne de conduite de son président national, sur qui “sont déversées rancœur et insultes tous les jours, sans que cela n’érode son engagement et son dévouement à la cause du bien-être du peuple congolais.”

Ensemble pour la République appelle en outre, le peuple congolais à la vigilance et au refus de la résignation. “Il envoie de sa dignité et de son avenir en tant que nation libre.”, a-t-il écrit.

Jean-Paul Tshimanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *