RDC : le nouveau ministre des Finances s’engage à servir l’État sans se servir

Cérémonie de remise et reprise entre le nouveau ministre des Finances Nicolas Kazadi et son prédécesseur José Sele Yalaghuli

Le nouveau ministre des Finances  a pris ses fonctions à l’issue d’une cérémonie de remise et reprise avec son prédécesseur Sele Yalaghuli, ce mercredi 28 avril 2021. Lors de ce court événement, Nicolas Kazadi s’est engagé à servir l’État dans la logique du peuple d’abord sans se servir.

Nous sommes là pour servir dans la logique de servir le peuple d’abord. Servir l’État sans servir au pouvoir, telle est la devise du compagnon du devoir.” a-t-il rassuré, soutenant que son ministère est transversal, un pivot dont le rôle essentiel est la réhabilitation, la survie de l’État et son développement économique et social. 

Biographie

Nicolas Kazadi, 55 ans, est un ancien haut fonctionnaire du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), il  a été conseiller économique et responsable de la stratégie pour la Guinée, la Côte d’Ivoire, Madagascar et le Togo. Ancien cadre de la Banque centrale du Congo (BCC), il a été membre de l’équipe chargée de la conception et de la mise en œuvre de la réforme monétaire de 1998. Conseiller économique et financier auprès du ministre des Finances de 1994 à 1997, les trois années qui ont précédé la chute du maréchal Mobutu, il a ensuite été nommé directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie franco-congolaise (CCIFC). 

En janvier 2002, il rejoint la Banque africaine de développement (BAD) en tant que conseiller et administrateur suppléant temporaire, représentant cinq pays d’Afrique centrale (RDC, Cameroun, Congo, Burundi et République de Centrafrique). Nicolas Kazadi est auteur et co-auteur de plusieurs travaux relatifs à l’économie, à la réduction de la pauvreté, et à la gouvernance. Il est également ancien élève de l’Ecole nationale d’administration (ENA) en France promotion 2000. 

Patrick Félix ABELY