RDC : le Mouvement national des consommateurs lésés exige la suppression de la taxe RAM

Joël Lamika du MNCL.

La taxe dite du Registre des appareils mobiles (RAM), prélevée depuis plusieurs mois sur les usagers de la téléphonie cellulaire en République démocratique du Congo ( RDC), n'est toujours pas totalement clarifiée au sein de l'opinion. Plusieurs voix continuent à s'élever pour réclamer sa suppression pure et simple.

Dans une interview accordée ce jeudi 05 août 2021 à election-net.com, le Coordonnateur du Mouvement national des consommateurs lésés (MNCL), estime que cette taxe est de trop d'autant plus que la communication coûte déjà cher en RDC.

" Nous supplions le gouvernement congolais de pouvoir supprimer immédiatement la taxe Kibasa, la taxe RAM, parce que dans ce pays la communication coûte déjà cher", a dit Joël Lamika Kalabudi au cours d'une interview accordée à election-net-com.

D'après lui, il est nécessaire que le Gouvernement allège la tâche aux consommateurs congolais mais aussi aux commerçants.

"Le business des médias en ligne peine à tenir, parce que le taux de pénétration à la connexion internet est très faible. Il est important de s'activer sur les axes prioritaires pour alléger la tâche aux consommateurs Congolais. Il est important d'alléger les commerçants que ça soit locaux et étrangers avec la taxe. Trop de taxe, et cela a une répercussion sur le social Congolais" fait-il savoir.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *