RDC: Le ministre intérimaire de la justice accusé de refuser d'appliquer la décision levant les restrictions sanitaires

Le président de l'ASADHO, Me Jean-Claude KATENDE. Photo de tiers

L'Association Africaine de Défense des Droits de l'Homme (ASADHO), accuse dans un tweet de son Président national Jean-Claude Katende, consulté par election-net.com, le Ministre intérimaire de la Justice, Bernard Takaishe, de refuser d'appliquer la décision du Président de la République levant les restrictions sanitaires.

En conséquence, "les prisonniers de Makala sont toujours privés du droit de visite", révèle cette structure de défense des droits de l'homme.

Pour l'Asadho, cette situation favorise la corruption et les injustices.

"L'Asadho accuse le ministre de la justice de refuser d'appliquer la décision du Président de la République levant les restrictions sanitaires. Les prisonniers de Makala sont toujours privés du droit de visite. Cette situation favorise la corruption et les injustices graves", a écrit Jean-Claude Katende Président national de l'Asadho.

Rappelons que dans le cadre de l'État d'urgence qui était décrété par le Chef de l'État Congolais pour lutter contre l'épidémie du nouveau Coronavirus en République Démocratique du Congo (RDC), certaines restrictions avaient été prises dans différents domaines de la vie nationale, dont l'interdiction des visites dans les prisons.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac