RDC: le ministre de la Santé JJ Mbungani signale 25 cas de covid-19 détectés à la Gombe

Dr. Jean-Jacques Mbungani, Ph. Tiers

Le Ministre de la Santé et Hygiène publique Jean-Jacques Mbungani a au cours d’un point de presse tenu ce vendredi 7 mai, annoncé que 25 cas confirmés de covid-19, ont été signalés dans un immeuble de la commune de la Gombe, où résident des Indiens, victimes d’une hausse vertigineuse de cas dans leur pays. «Dépêchée sur le lieu, une équipe de la riposte contre la covid-19, a effectué des investigations et prélèvements auprès de 146 personnes. Les résultats des analyses effectuées à l’Inrb, ont confirmé 25 personnes positives à la covid-19, parmi lesquelles 20 de nationalité indienne et 5 Congolais», a-t-il précisé.

Le ministre de la Santé a fait cette communication conjointement avec les membres du Comité multisectoriel de la riposte contre la covid-19. Il a par la même occasion, précisé que toutes les mesures nécessaires de santé publique, ont été prises autour de cet immeuble. Notamment, la mise en quarantaine de tous les résidents, y compris le personnel. Il en est de même de la prise en charge correcte selon le protocole national, de toutes les personnes infectées, la décontamination de l’immeuble concerné, l’approfondissement des investigations de tous les cas confirmés et l’identification de tous les contacts à suivre.

La prise des mesures conservatoires des sites identifiés suspects et l’extension des investigations sur d’autres sites qui ont été en contact avec les occupants de l’immeuble infecté, ne sont pas en reste.

Au surplus, le Docteur Mbungani a, décidé que «l’Institut National de Recherche Biomédicale examine en ce moment, les souches pour déterminer le type de variants incriminés. Au niveau national, le renforcement de la surveillance au niveau de frontières pour les passagers des pays à haut risque par des vols directs ou en transit, l’obligation d’un test Covid-19 négatif à tout passager en provenance des pays à haut risque, la réalisation de deux tests à l’arrivée et en l’intervalle d’une semaine à tout passager en provenance des pays à haut risque.»

Pour ce faire, le numéro un de la Santé en RD Congo a appelé la population à garder son calme et à continuer à observer les mesures barrières proposées par les autorités politico-sanitaires. A savoir: le lavage régulier et correct de mains ou l’utilisation de gels hydre alcooliques, la distanciation sociale, ainsi que le port correct et obligatoire de masques.

Ces mesures préventives ont été prises suite à la recrudescence de la pandémie de la Covid-9 en Inde avec son variant local et près de 21 millions des cas.

Théo Liko