RDC : le message de la CENCO aux Kasaïens

Le cardinal Fridolin Ambongo (2è de gauche à droite) avec les trois nouveaux évêques auxiliaires. Ph Cenco.

Dans une conférence de presse tenue ce lundi 2 août dans la ville de Kinshasa, l’abbé Donatien Nsholé a précisé que la Conférence Episcopale Nationale du Congo ( CENCO ) n’a rien contre la tribu Luba où les Kasaïens.

« je le rassure ici que la CENCO n’a rien contre les Kasaïens, rien contre la tribu luba. La CENCO dénonce de façon général le tribalisme, mais n’a jamais été contre une tribu», a-t-il dit.

Ceci fait suite à la désignation des candidatures à la tête de la CENI dont certains candidats de la tribu Luba ont été écartés de la course, ce qui a semé la révolte des militants du Parti politique UDPS dont certains s’en sont pris aux édifices de l’église catholique dans la ville de Mbuji-Mayi.

« C’est un gros mensonge orchestré que personne de ces confessions religieuses n’affirmait une seule de ces candidatures. Au niveau du secrétariat technique, tout en sachant que ce sont les Luba, nous avons emmené ces candidatures parmi les six autres. On était arrivé au niveau que, mettons de côté la candidature de Malonda, recourons à d’autres candidatures. Et les mêmes qui ne voulaient pas assumer ont dit qu’on les a écarté. Que les frères Kasaïens ne se laissent pas manipulés. Il y a une machine d’intoxication dans les réseaux sociaux qu’il ne faut pas suivre. L’église est catholique, dans sa catholicité, il y a les Kasaîens. C’est pourquoi nous avons été très peinés par rapport à ce qui se passe à Mbuji-Mayi. Vous êtes manipulé par ceux qui ne voient que leurs intérêts et pas les vôtres», a-t-il conclu.

Theo Liko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *