RDC : le gouvernement Sama Lukonde interpellé sur la dégradation de la RN 17 Mongata-Bandundu ville

Vue d'une route déserte agricole à Kwango

C’est dans une lettre ouverte adressée au président de la République Démocratique du Congo Félix Antoine TSHISEKEDI Tshilombo dont une copie est parvenue à élection-net.com, que les jeunes du mouvement “ Bandundu en action ”, plaident pour l’asphaltage de la RN°17 tronçon Mongata-Bandundu, long de 360Km par le gouvernement Sama Lokonde.

Selon ces derniers, asphalter cette route, cest désenclaver la ville de Bandundu chef-lieu de la province du Kwilu et une grande partie du territoire de Kwamouth dans la province du Maï-Ndombe.

Pour le coordonnateur de cette structure sans but lucratif qui signe cette correspondance, pendant que certaines personnalités se battent pour des postes politiques, cette ASBL néanmoins soutien l’Union sacrée sans condition.

“( … ) Nous demandons au nouveau locataire de la primature de travailler pour l’intérêt général sans discrimination. Notre priorité est l’asphaltage de la route Mongata-Bandundu”, écrit Cléophas Mandundu Musaba.

Et d’ajouter : ” Les Congolais ne méritent pas manger des poissons communément appelés Mpiodi et des vivres frais alors que Bandundu avec ses eaux, forêts et rivières est capable de nourrir les Congolais via Kinshasa capitale de la République Démocratique du Congo , d’une manière efficace”, conclu-t-il.

Pour rappel, ce mouvement ” Bandundu en action ” est créé pour négocier le développement de la ville de Bandundu et de sa jeunesse sur le plan mental.

Skull Mabala à Bandundu-Ville