RDC : Le FCC prend acte de la fin de la coalition et dénonce une violation de la constitution

Le coordonnateur du FCC, le professeur Néhémie Mwilanya. Ph de tiers.

Le Front Commun pour le Congo (FCC) a pris acte de la décision du chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de mettre fin à la coalition FCC-CACH. Dans une déclaration faite ce lundi 7 décembre 2020 à Kinshasa et lue par le coordonnateur de cet plate-forme politique Negemie Mwilanya.

Le FCC rejette en outre les annonces "anticonstitutionnelles" faites par le chef de l'État, dans son adresse à la Nation. Pour le FCC, les conclusions du président de la République, issues des consultations menées du 2 au 25 novembre dernier, violent la Constitution de la République démocratique du Congo.

La conférence des président du Front Commun pour le Congo se sont réunis pour statuer sur les annonces du Chef de l’Etat. Félix Tshisekedi a décidé de mettre fin à la coalition FCC -Cach et de nommer un informateur pour identifier la majorité parlementaire.

Chris Lumbu