RDC: « le FCC a la queue à l’union sacrée et la tête à Lamuka », Adolphe Muzito

Adolphe Muzito , Président du parti nouvel Élan lors d'une conférence de presse Ph. Patrick F. Abely

Depuis la fin de la coalition FCC-CACH, le Front Commun pour le Congo joue au chaud et au froid, tantôt à l’Union Sacrée du Président de la République Félix Tshisekedi ou parfois proche de Lamuka dans certaines dispositions.

Au cours d’une conférence de presse tenue ce vendredi 16 septembre au siège du Nouvel Elan, le Coordonnateur de Lamuka Adolphe Muzito estime que le FCC n’a pas adhéré à Lamuka. Au contraire, il faudrait qu’il y ait convergence sur le consensus autour des reformes institutionnelles et sur la révision la loi électorale.

« Le FCC a la queue à l’Union Sacrée et la tête à Lamuka. Le FCC est pour la loi électorale telle qu’adoptée par lui et l’Union Sacrée que nous sommes contre parce que c’est cette loi qui est à la base des querelles entre eux le FCC et l’Union sacrée. Ils disent qu’ils sont comme nous parce qu’ils exigent le consensus, les réformes institutionnelles comme celles de la cour constitutionnelle. De ce point de vue, ils sont à cheval. », lâche Adolphe Muzito.

Et de poursuivre :« Il ne s’agit pas d’adhérer chez nous, mais d’avoir les convergences sur le fait qu’il faut revisiter cette loi-là ce qui déjà n’est pas leur position à ce jour. Nous devons être convergents sur deux choses : le consensus. Et pour cela, il faut une loi électorale qui soit neutre. Et si le FCC pense que pour qu’il y ait consensus, il faudra revisiter la loi. Là, nous serons en train de dire la même chose. », a-t-il fait savoir devant la presse et les militants de la plate-forme.

Concernant la supposée l’alliance FCC-Lamuka, l’ancien premier ministre A. Muzito précise que « cela concerne toutes les forces politiques quand ils ont la même vision avant d’aller aux élections. »

Lamuka reste cependant ouvert à converger à toutes les forces politiques qui s’allieront à leur position pour les élections de 2023 dans la transparence et la crédibilité.

Theo Liko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *