RDC: le conseil de l’ordre des avocats annule l'élection de Firmin Yangambi

Firmin Yangambi, bâtonnier de la province de la Tshopo/ photo ENET de Pompon B

Le conseil national de l'ordre des avocats siégeant en matière administrative et électorale vient de décider de l'annulation de l'élection de Firmin Yangambi comme bâtonnier du barreau de la Tshopo, contrairement à l'affirmation reçue ce matin de l'annulation par la justice congolaise.

Dans sa décision rendue publique le jeudi 14 janvier dernier, le conseil national de l'ordre des avocats annule également l'élection de Maître Kabunga Kilonge comme membre du conseil de l'ordre.

Selon lesdit document, le Conseil National relève quelques irrégularités dans la mise en place de ce Barreau, c'est notamment l'absence de certains candidats afin d'appliquer les règles de la majorité absolue.

Par ailleurs, le conseil enjoint pour ce faire le doyen du conseil de l'ordre de convoquer et d'organiser l'élection du bâtonnier et le deuxième tour de celle des membres du conseil de l'ordre pour élire un membre du conseil de l'ordre dans le mois de la signification de la présente décision.

Dans la même décision, le conseil national dit que tous les candidats membres du conseil de l'ordre qui n'ont pas atteint la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour prendront part au deuxième tour.

Pour rappel, élu bâtonnier à l’issu de l’assemblée générale des avocats du barreau de la Tshopo tenue ce samedi 25 janvier 2020 par 103 voix sur 206 votants, maître Firmin Yangambi a vu son élection être contesté par son prédécesseur le bâtonnier Clément Mukaya, avocat près la Cour d’Appel de Kisangani .

Dans sa requête en annulation des élections du bâtonnier et des membres de conseil de l’ordre du barreau de la Tshopo tenue le 25 janvier 2020 , l’ancien Bâtonnier avait évoqué notamment certaines irrégularités dans l’organisation du scrutin.


Le regretté bâtonnier Clément Mukaya avait évoqué dans sa requête l’inéligibilité de son remplaçant actuel, Me Firmin Yangambi qui fait l’objet d’une lourde condamnation par un jugement irrévocable pour détention illégale d’armes de guerre et tentative d’organisation d’un mouvement insurrectionnel.

Pour lui, les membres du conseil de l’ordre des avocats du barreau de la Tshopo organisateurs des dites élections, n'avaient pas appliqué les règles de la majorité absolue en ce qui concerne les élections des membres du conseil de l’ordre.

Pompon BEYOKOBANA, à Kisangani