RDC : Le cardinal Laurent Monsengwo serait-il mort d’empoisonnement ?

Le cercueil contenant la dépouille de Laurent Monsengwo. Ph de tiers.

Décédé depuis le 5 juillet 2021, les causes du décès du cardinal Laurent Monsengwo, archevêque émérite de Kinshasa ne sont toujours pas connues jusqu’à ces jours. L’Eglise catholique de la RDC ne s’est pas non plus prononcée, jusqu'à ces jours sur les causes du décès de son prélat.

Comme la mort a toujours une cause en Afrique et surtout qu’aucune communication n’a été mise sur la place publique à propos des raisons de ce départ inopiné de celui que les chrétiens catholiques de Kinshasa appelaient affectueusement « Tata cardinal », l’heure est aux supputations.

Déjà un blog français, Médiapart pour ne pas le citer, affirme sans retenue que Laurent cardinal Monsengwo, archevêque émérite de Kinshasa, serait victime d’un empoisonnement orchestré par l’ancien régime, à travers ce titre : « RDC : Le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya empoisonné par des "Médiocres".

« Laurent Monsengwo Pansinya, est le deuxième cardinal de la RDC à succomber à un empoisonnement. L'archevêque honoraire de Kinshasa est décédé empoisonné comme son prédécesseur le cardinal Frédéric Etsou. La RDC bouffe ses maîtres et ecclésiastiques : Mgr. Muzihiwa et Mgr. Kataliko, deux évêques assassinés sans oublier une ribambelle des prêtres et nonnes. Monsengwo a quitté Kinshasa mourant », écrit Médiapart dans son article publié le 11 juillet 2021.

Face à toutes ces déclarations sur le décès du Cardinal Laurent Monsengwo, l’Eglise catholique de Kinshasa apaiserait l’opinion et surtouts ses fidèles en disant, rien que la vérité, comme dans ses habitudes, sur les raisons de la mort de ce digne fils de l’Eglise Universelle. Et ce, en publiant le résultat de l’autopsie au cas où il y en aurait eu.

« Pour la famille biologique de celui que les Kinois ont appelé affectueusement « Tata Cardinal », son état de santé s’est brusquement détérioré, alors que tout le monde l’a vu dire une messe le 4 juin dernier. De ce soupçon, l’église catholique ferait mieux de le dissiper vite par la vraie information pour éviter que les uns et les autres ne se diffament à souhait », note scooprdc.net.

Evacué d’urgence le 6 juillet dernier en France pour des soins, Laurent cardinal Monsengwo est décédé quelques jours plus tard, le dimanche 11 juillet dernier. Il a été inhumé ce mercredi 21 juillet 2021 dans la cathédrale Notre Dame du Congo en présence des présidents de la RDC, Félix Tshisekedi et de la République du Congo, Denis Sassou Ngueso mais aussi de plusieurs cardinaux et archevêques et membres de famille présents à la messe de derniers hommages.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *