RDC : l’Assemblée nationale rejette le projet de loi d’habilitation du gouvernement

L'hémicycle du palais du peuple où se tiennent les plénières de l'Assemblée nationale. Ph cellcom Ass Nationale.


Au cours de la plénière qui devait coïncider, ce mardi 15 juin, à la clôture de la session ordinaire de mars, la Chambre basse du Parlement a rejeté le projet de loi d’habilitation du gouvernement en seconde lecture au sein de cette chambre parlementaire, car déjà examiné par le Sénat.

Les élus nationaux doivent, pendant ce temps, attendre les explications du bureau en se référant à l’article 144 de la Constitution faisant allusion à l’état de siège pour savoir pourquoi ils vont jouer aux prolongations. Entretemps, ils ont validé, au cours de la même plénière, les pouvoirs de 20 suppléants qui vont désormais siéger à l’hémicycle.

La Commission PAJ qui a examiné la question de remplacement a éclairé la religion des élus.

« Nous avons reçu du bureau, un total de 20 dossiers des collègues qui ont été nommés à des fonctions incompatibles avec le mandat de député national. Et votre bureau a examiné et a jugé tous les dossiers conformes à la loi. Ainsi, la commission a adopté tous les dossiers qu’elle soumet à l’approbation de la plénière », a déclaré André Mbata, président de la commission.

La plénière a culminé sur des motions, notamment celle relative à la grève des infirmiers et du corps médical à Rutshuru et Beni. Et ce, avant que la plénière ne décrète le huis clos sur l’examen et l’adoption du rapport de la Commission spéciale de contrôle de la gestion du bureau de l’Assemblée nationale.

Élection-net.com/Cellcom Ass.Nat.