RDC : l'argent de RAM "détourné"

Ph. Illustration

Après le passage du ministre de PTNTIC à l'assemblée nationale de la République Démocratique du Congo autour de la taxe RAM, les langues se delient dans tous les sens pour exiger sa suppression .

La dernière réaction en date est celle de Jean Claude Katende, président de l'ASADHO, une ONG-DH. Selon lui, coller la taxe RAM à la gratuité de l'enseignement de base ne rime pas surtout que celle-ci est appuyée par la Banque mondiale. Ainsi, pense-t-il à un "détournement".

"En affectant les fonds de RAM à la gratuité de l'enseignement déjà financée par la Banque mondiale, dans une opacité totale le gouvernement se rend coupable de mauvaise gouvernance. L'argent de RAM n'était pas destiné à financé la gratuité. C'est un détournement. Où IGF", a-t-il écrit sur son compte Twitter avant de s'interroger :

"Comment on est arrivé à financer la gratuité de l'enseignement avec l'argent de RAM ? Qui a décidé de cette affection ? Aucun compte rendu des réunions du Gouvernement ne reprend la décision en rapport avec cette affection. Donc on a décidé en catimini sur une question pareille".

Dieubon Mughenze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *