RDC : “Lamuka n’a pas un budget”, Adolphe Muzito

Le Présidium de Lamuka (de gauche à droite): Adolphe Muzito, Martin Fayulu, Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi. Ph de tiers.

Ecouter cette information

Le premier ministre honoraire, Adolphe Muzito, est sorti de son silence depuis ce mercredi, pour dénoncer ce qu’il qualifie de “connerie” sur le financement de la coalition Lamuka, dont il est membre du Présidium.

Réagissant aux questions du journaliste Marius Muhunga depuis Washington (USA), sur la question de savoir que deviendrait Lamuka si Moïse Katumbi, le “financier”, s’en allait, le président du parti politique Nouvel élan, n’a pas mâché ses mots pour indiquer que Katumbi n’y est pour rien. Avant d’indiquer que Lamuka n’a pas de budget.

“Ce que vous racontez c’est des conneries, arrêtez ça. Monsieur Katumbi n’a jamais été financier de Lamuka. C’est un ancien premier ministre de la République qui vous parle. Moi, je ne peux pas être financé par Katumbi”, a-t-il dit d’un ton ferme.

Et d’ajouter :

“Lamuka n’a pas de budget moins encore un budget financé par Moïse Katumbi”.

Il a précisé qu’il a été aux côtés de Martin Fayulu du début jusqu’à la fin de la campagne électorale de 2018. C’est qui se raconte sur le financement de la plateforme par Katumbi c’est du mensonge.

“Monsieur Fayulu a d’ailleurs été très gentil quand il n’est pas allé dans le développement de cette question”.

Selon les analystes avertis, ces propos de Muzito viennent confirmer ce qui se racontait déjà sur la plateforme de Genève : sa disparition. Déjà à l’arrivée de Moïse Katumbi à Kinshasa, Martin Fayulu et Adolphe Muzito n’ont pas mobilisé pour l’accueillir. Les deux précités ont boycotté les consultations présidentielles mais Jean-Pierre Bemba et Katumbi, ont répondu à l’invitation du Chef de l’État, FélixTshisekedi.

Liévin LUZOLO