RDC: La présidence de la République dément l'empoisonnement de son personnel

Felix Tshisekedi, président de la République Démocratique du Congo. Photo de tiers

Le porte-parole du Chef de l'État de la République Démocratique du Congo, Kasongo Mwema Yamba Yamba a donné la version de la présidence de la République sur la recrudescence des décès au sein de l'institution.

Intervenant sur les attentes de la Radio Télévision Nationale Congolaise, RTNC ce vendredi 29 mai 2020, le porte-parole de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a fait savoir que contrairement à la rumeur qui monopolise le débat au sein de la société congolaise sur un possible empoisonnement à grande échelle du personnel, la cause des décès est principalement due au coronavirus.

Kasongo Mwema Yamba Yamba justifie la surexposition de la présidence à la pandémie par sa forte sollicitation par différentes personnalités tant au niveau national qu'international.

Le porte-parole du Président rassure que les mesures sont davantage prises pour la protection du personnel de la plus haute institution du pays. «nous privilégions le télétravail. Ceux qui se rendent à la présidence sont ceux dont le travail nécessite leur présence aux bureaux», a-t-il déclaré.

Depuis son avènement au pays, le 10 mars dernier, la pandémie de la COVID19 a tué une vingtaine des proches collaborateurs du Président congolais dont des conseillers, des chantiers des ministres et particulièrement son chef de la maison civile, le patriarche Gérard Mulumba, évêque émérite de l'église catholique également oncle paternel du chef de l'État considéré, jusqu'à sa mort comme étant l'un des mieux écoutés des conseillers de Félix Tshisekedi.

José-Junior Owawa