RDC : la nouvelle société civile s’oppose à la loi sur la congolité

Illustration Acte de Naissance (Merveille Kavira Lungehe, GPJ Democratic Republic of Congo)

On ne le dira jamais assez, la loi sur la “congolité”, frustre certains Congolais et fait couler d’encre et salive au sein de la population.

Une tôlée des réactions fusent de partout depuis l’annonce de son dépôt ce jeudi 08 juillet au bureau de l’assemblée nationale par le député Nsingi Pululu qui a endossé cette proposition de loi faite par Noël Tshiani.

La dernière en date est celle de Jonas Tshombela, président de la nouvelle société civile congolaise “NSCC” qui juge inopportun cette proposition de loi. Selon lui, la loi Tshiani risque de provoquer des crises en République démocratique du Congo (RDC).

Le projet de la loi sur la congolité est à rejeter et inopportun. La RDC n’a pas besoin d’autres crises. Le moment n’est pas bien indiqué. L’exemple de la Côte d’Ivoire est encore dans nos mémoires. Débat dépassé” a réagi savoir Jonas Tshombela après dépôt de la dite proposition.

D’après le député Nsingi Pululu, cette proposition de loi est la réponse exacte à la double nationalité car, précise-t-il, la nationalité congolaise est irrévocable. D’où la nécessité de verrouiller certaines hautes fonctions telle que la magistrature suprême.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *