RDC: La nouvelle société civile appelle à la réforme de la CENI avant la désignation de ses animateurs

Jonas Tshombela coordonnateur de la nouvelle société civile du Congo ©Joël Mesa

La nouvelle société civile congolaise( NSCC) a dans un point de presse tenu ce mardi 29 décembre à Kinshasa et en marge de la gouvernance électorale à l'horizon 2023 alerté les autorités de l'Union sacrée de la nation de "l'extrême urgence et la nécessité de la reforme de la CENI avant la désignation de ses animateurs .

La NSCC estime qu'il est déjà temps que les préparatifs débutent.

"Le temps ne semblant être notre allié, la NSCC tire la sonnette d'alarme et alerte les autorités de la République et les responsables de la nouvelle coalition politique en gestation de l'extrême urgence et nécessité de l'amelioration du quotidien du peuple congolais. La NSCC insoutenable et de la reforme de la CENI et de la loi Électorale avant la désignation de ses animateurs", déclare Jonas Tshombela coordonnateur national de la NSCC.

Et d'ajouter

"La Nouvelle Société Civile Congolaise salue la dissolution de la coalition FCC-CACH de triste mémoire. Cependant, elle attire l'attention de tous les acteurs politiques épris de changement sur les adhésions massives à l'Union Sacrée de la Nation. Ces adhésions doivent se faire en toute sincérité et honnêteté".

Signalons que la NSCC déposera ce 30 décembre 2020 ,500 copies de Vadémécum reprenant quelques propositions des options fondamentales pouvant permettre l'amélioration de la législation en RDC au bureau d'âge de l'Assemblée nationale.

Pour rappel, la NSCC est une plateforme de la société civile en RDC composée de 800 organisations membres œuvrant dans plusieurs domaines d'intervention de la vie nationale. Elle est représentée dans les 26 provinces de la RDC et dotée d'une personnalité juridique.

Bénédicte Matondo