RDC : la NOGEC invite la population à boycotter le vaccin Astrazeneca

Ph. illustration

.

La Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo (NOGEC) invite le Gouvernement à suspendre la campagne de vaccination contre le Covid-19 démarrée lundi, en République Démocratique du Congo.

Pour cette formation politique, il faut d’abord observer l’efficacité de cette campagne dans les pays où elle est appliquée et prouver qu’elle est sans risque pour la population. Cependant, la NOGEC exhorte la population à ne pas se faire examiner à ce stade et attendre la fin de l’observation, tout en rappelant que ce vaccin AstraZeneca proposé à la population congolaise a démontré quelques faiblesses sanitaires dans les pays où il a été expérimenté.

Le leader de la NOGEC note que le Covid 19 n’a pas connu la même expansion que dans d’autres pays d’Europe, d’Asie et d’Amérique latine pour s’en presser à essayer un vaccin en expérimentation sur les populations, alors que ces États en redoutent encore son efficacité.

Pour rappel, le ministre sortant de la Santé le Docteur Eteni Longondo a lancé la campagne de vaccination ce lundi 19 avril 2021.

11 sites ont été répertoriés dans la capitale congolaise pour cette première phase qui devrait s’effectuer dans les 4 provinces les plus touchés notamment Kinshasa, le Haut-Katanga, le Nord-Kivu et le Kongo-Central. Ceci concerne les catégories dites prioritaires qui sont les professionnels de santé et les travailleurs sociaux qui représentent environ 1% de la population, les personnes avec comorbidité (maladie rénale chronique, hypertension, diabète), représentant 13% de la population et les personnes âgées de plus de 55 ans qui représentent 6% de la population.

Theo Liko