RDC: la ministre congolaise des Affaires étrangères considère d’une “humiliation” le délogement de plusieurs ambassades à l’étranger

Siège de l'ambassade congolaise à Kampala ©photo de tiers

La Ministre d’État, Ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza, déplore le risque de déguerpissement de toutes les chancelleries de la République Démocratique du Congo, RDC. Pour elle, c’est une grande humiliation pour notre pays de mettre à la porte, d’ici quelques jours, toutes les représentations de la RDC dans les pays étrangers.

« C’est effectivement une grande humiliation, et pour ne pas la vivre, j’ai fait tout ce que je pouvais faire, et même au-delà.

Ce sont vraiment toutes les chancelleries de la République Démocratique du Congo qui sont concernées. Et, je ne sais pas pourquoi, mais cela n’a jamais quasiment abouti, si ce n’est que des petites corrections par-ci par-là. Ça n’a pas abouti. D’ailleurs la preuve ce que toutes sont quasiment concernées et tous leurs occupants risquent d’être mis à la porte d’ici peu », a déclaré Marie Tumba Nzeza à Top Congo FM.

La patronne de la diplomatie congolaise estime avoir tout fait pour remédier à ces problèmes qui n’honorent pas la grandeur de la RDC. En effet, elle affirme n’avoir pas de frais de fonctionnement dans tout son quinquennat.

« Donc, j’ai présenté le dossier. J’ai été voir le Premier ministre. J’ai tout fait. Je ne sais pas ce que je pouvais faire d’autre de plus. Le frais de fonctionnement ne nous arrive pas non plus, à nous les ministres et autres chefs de départements. Mes prédécesseurs avaient des dotations, mais depuis que nous, on est là, on n’a jamais eu quoi que ce soit. Lors d’un conseil de ministres, tous mes collègues ont fait front avec moi pour dire que j’avais besoin d’une dotation. Et on a acté cela. Mais, jusqu’à aujourd’hui je n’en ai pas », a-t-elle affirmé.

« Je vais me lever encore une fois, j’imagine que tout le monde le sait, mais je vais le faire d’une manière officielle, je vais voir le Premier ministre. Il me dira d’aller au Budget et aux Finances, je le ferais encore et encore jusqu’à ce que quelque chose bouge », conclut-elle d’un ton infatigable.

Kivin Arsène Bile