RDC : « La discrimination fondée sur le handicap ne devra pas constituer un obstacle à l’éducation des personnes en situation de handicap », Irène Esambo

La ministre Irène Esambo entourée de la ministre Genre et des partenaires. Ph Min PVH

La Ministre déléguée en charge des personnes en situation de handicap, Irène Esambo, a lancé ce mercredi à Kinshasa, sous le haut patronage du premier ministre, Sama Lukonde, une table ronde, avec pour thème : « Organisation et fonctionnement de l’enseignement spécial en RDC : défis et perspectives aux regard de la réforme du système éducatif congolais ».

Ces assises qui vont se clôturer le jeudi 2 septembre auront deux objectifs à savoir : Contribuer à l’effectivité du principe « éducation inclusive » en RDC, en vue d’assurer, sans discrimination fondée sur le handicap, une éducation équitable, inclusive et de qualité, à tous les enfants congolais.

Selon la ministre Irène ESAMBO, la discrimination fondée sur le handicap ne devra pas constituer un obstacle à ce que, spécialement, les élèves, les enfants et étudiants en situation de handicap puissent accéder à l’éduction.

« Nous travaillons toujours sur l’inclusion des personnes en situation de handicap dans le secteur de l’éducation et nous sommes entrain de réfléchir sur comment nous pouvons promouvoir l’enseignement spécial, en mettant en exergue la question des personnes en situation de handicap. Parce que, nous avons l’ODD4 qui est un engagement international auquel la RDC a souscrit et le pays ne cesse de multiplier les efforts pour la mise en œuvre de ce ODD et dans l’entre-temps, il y a la grande réforme de l’éducation qui est en cours dans notre pays. Mais nous en tant que ministre ayant en charge des personnes en situation de handicap, nous voulons nous rassurer que la discrimination fondée sur le handicap ne devra pas constituer un obstacle à ce que, spécialement, les élèves, les enfants et étudiants puissent accéder à l’éduction dans notre pays. Voilà pourquoi nous avons convoqué cette table ronde qui réunit un grand nombre d’acteur du domaine de l’éducation et même au-delà de l’éducation, pour qu’on soit autour d’une table et qu’on réfléchisse sur la participation dans le secteur de l’éducation, au même titre que les autres, des personnes en situation de handicap », a déclaré la ministre en charge des personne en situation de handicap.

La ministre du Genre, Famille et Enfant, représentant personnel du premier ministre, a appelé les participants à cette table ronde de constituer une opportunité pour les différentes parties prenantes du domaine de l’éducation, de réfléchir sur les réponses idoines à apporter à la problématique de l’éducation inclusive en RDC, notamment en rapport avec les personnes en situation de handicap.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *