RDC: La DGDA classée régie financière moins performante de 2017-2019(ODEP)

L'entrée de la DGDA. Photo de tiers

L'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP), a relevé les capacités de mobilisation des recettes des trois régies financières de la République Démocratique du Congo, RDC, de 2017 à 2019. Et ce, dans son rapport du contrôle citoyen de l'exécution du budget global et des dépenses publiques pro-pauvres pour la période de 2017-2019, rendu public ce lundi 04 janvier.

Intitulé, "En République Démocratique du Congo : Les régimes se succèdent, mais la mauvaise gouvernance des finances publiques demeure et empire, au mépris de l'éradication de la pauvreté et de la lutte pour le développement et la transformation sociale", ce rapport fait savoir que les regies qui ont réalisées les meilleures performances sont : la Direction Générale des Impôts (DGI) avec 134,9% de recettes réalisées, la Direction Générale des Recetters Adminitratives Domaniales et de Particiapation (DGRAD) avec 113,98% de recettes mobilisées.

Par contre, la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA) n'a mobilisée que 62,41% des recettes, pour la même période.

"Les questions que l'ODEP se pose à ce stade est de savoir pourquoi les lois de finances sous examen ocultent-elles les ambitions si noble affichées par les cadres réferentiels et programmatiques ?. Est-ce une question de manque de volonté politique dans chef des animateurs quant au développement réel de la République ? Comment comprendre la non exploitation de sources telles que les investissements directs que les financements innovants ?" , s'interroge l'ODEP.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac