RDC : la construction du Grand Inga, parmi les projets prioritaires de l'Afrique du Sud

À la tête de l'Union africaine, le pays de Nelson Mandela se veut un modèle dans la mise en œuvre des projets intégrateurs du continent. Cyril Ramaphosa, son président et président en exercice de l'UA veut faire du bien-être de ses voisins et du continent sa priorité.

À en croire le site américain bloomberg.com, l'Afrique du Sud accélérera quatre projets d'infrastructure à l'échelle du continent dans lesquels elle est impliquée, y compris le barrage de Grand Inga, à hauteur de 14 milliards de dollars américains, sur le fleuve Congo, a déclaré le président sud-africain, Cyril Ramaphosa à Addis-Abeba, alors que le pays assume la présidence de l'Union africaine.

La même source renseigne que le pays de Nelson Mandela pilotera le projet énergétique d'Inga III aux côtés de la République démocratique du Congo, de la Namibie, du Botswana et de l'Angola; des infrastructures routières et ferroviaires le long du poste frontière de Beitbridge, qui le relie au Zimbabwe voisin et à la phase II du projet hydraulique des Highlands du Lesotho, qui augmentera son approvisionnement en eau et produira de l'électricité pour le Lesotho.

Cyril Ramaphosa président de l'UA a également déclaré que son pays s'imposera également comme plaque tournante continentale pour la fabrication et la fourniture de matériel ferroviaire. Ramaphosa a également proposé d'accueillir une conférence internationale sur le financement des investissements pour les projets prioritaires de l'UA en Afrique du Sud.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *