RDC : la Banque mondiale prête à soutenir l'entrepreneuriat

Le Directeur régional Afrique de la Banque mondiale en charge du développement du secteur privé et financier, Douglas Malcom Pearce, a effectué le mercredi 8 décembre dernier, une visite de travail en RDC.

Dans la foulée de la revue à mi-parcours du Projet d’Appui au développement des micro, petites et moyennes entreprises (PADMPME), l’expert de Bretton Woods vient évaluer les conditions de renforcement des activités de son secteur dans la collaboration avec la République démocratique du Congo.

M. Pearce a principalement échangé avec Eustache Muhanzi, Ministre de l’Entrepreneuriat et PME en République démocratique du Congo sur les enseignements de mise en œuvre du PADMPME. Les discussions de ces deux personnalités ont tourné autour des perspectives de mise à l’échelle des activités du Projet après la réussite constatée de la phase pilote actuelle.

Le patron de l’Entrepreneuriat et PME en RDC a saisi de l'occasion pour avancer quelques propositions pouvant permettre l’identification des nouvelles villes à intégrer et les thématiques susceptibles d’en améliorer le rendement, notamment le renforcement des capacités des structures publiques d’encadrement du secteur des PME.

De son côté la Banque mondiale a souligné que la balle est surtout dans le camp du gouvernement congolais qui doit remplir les préalables à la validation du nouveau Projet.

Ces préalables concernent principalement les plans de sauvegardes environnementales et sociales sur les nouveaux tracés du PADMPME, ainsi qu’une requête en bonne et due forme adressée à la Banque mondiale par le ministre des Finances.

La RDC par le truchement du ministre de l'entrepreneuriat et des PME a promis de s’y investir au nom du gouvernement, du reste disponible et disposé en faveur de la collaboration sur cette extension.

De l'autre côté, avec la ministre du Genre, famille et enfants, il a été question du renforcement du dispositif de soutien à la femme au sein de ce Projet.

M. Pearce s’est dit disposé à faire davantage pour renforcer les appuis destinés à la femme dans le cadre du PADMPME. La thématique genre et promotion économique de la femme participent de la même composante que l’amélioration de l’environnement des affaires, objet des échanges avec le ministre d’Etat, ministre du Plan, Christian Mwando. À ce niveau, la Banque mondiale a encouragé le gouvernement congolais à engager les réformes nécessaires pour alléger les contraintes pour les entrepreneurs.

Outre ces autorités gouvernementales, l’agenda de Douglas Pearce prévoit des rencontres avec le secteur financier et avec des acteurs de l’écosystème des PME, notamment de Goma et Bukavu. Il devrait d’abord visiter quelques PME bénéficiaires des subventions de contrepartie dans le cadre du COPA samedi 11 décembre à Kinshasa, et d’autres par la suite dans la ville de Goma.

En rappel, le PADMPME est le premier programme de la Banque mondiale à appuyer directement le secteur privé en RDC. Il est indicateur d’un changement d’approche dans les interventions de la Banque mondiale en faveur de la croissance économique induite par les entrepreneurs privés. Sa revue à mi-parcours a documenté des résultats dépassant les indicateurs. Et ce, grâce au un financement par un crédit IDA de 100 millions de dollars américains.

Prince Bagheni, à Goma

2 thoughts on “RDC : la Banque mondiale prête à soutenir l'entrepreneuriat

  1. Je félicite le visionnaire de ce programme.
    C'est effectivement un besoin en RDC car l'entrepreneuriat est entrain de sortir la jeunesse de la galère.

    1. Assurement vrai since l entrepreneurs so. Ouvre les portes de sortie dans les business la population va sourire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *