RDC : La banque mondiale alloue 250 millions de dollars pour la question de l'Est

Jean-Christophe Carret, directeur des opérations de la Banque mondiale pour la RDC, le Burundi, l’Angola et Sao-Tomé-Et-Principe

C'est à travers un communiqué de la banque mondiale rendu public dimanche 13 Juin que cette annonce a été faite.

En effet, le Groupe de la Banque mondiale a approuvé, 250 millions de dollars Us en faveur du Projet pour la stabilisation de l’Est de la RDC pour la paix (STEP 3).

Le même communiqué précise que ce projet vise à améliorer l’accès aux moyens de subsistance et aux infrastructures socio-économiques dans les communautés vulnérables en RDC, mais surtout le projet veut mettre l'homme au centre de tout.

«Ce nouveau financement offre une occasion d’investir dans le capital humain de manière intégrée, en englobant éducation, santé et protection sociale, pour garantir le bien-être des réfugiés et des communautés d’accueil. En complément de son modèle réussi de filets sociaux, le projet tirera parti de sa réputation, de son expérience et de ses ressources pour répondre aux besoins en infrastructures sociales dans les communautés vulnérables, en augmentant l’accès aux services de santé et d’éducation, et en renforçant le dialogue politique sur l’intégration des réfugiés dans les systèmes nationaux.», a expliqué Jean-Christophe Carret, directeur des opérations de la Banque mondiale pour la RDC, le Burundi, l’Angola et Sao-Tomé-Et-Principe.

Toujours d'après le même document, ce financement servira aussi à apporter une main forte au gouvernement congolais dans sa lutte les effets combinés de la crise de la COVID-19 et d’un nouvel afflux de réfugiés, s’appuyant sur le guichet 19 de l’IDA pour les communautés d’accueil et les réfugiés (WHR).

Joël Mesa Nzuzi