RDC: L' ACAJ fustige la "violence" ayant caractérisé l'interpellation à Lubumbashi du Pasteur Daniel Ngoy Mulunda"

Ngoy Mulunda, acteur politique congolais/ photo tiers

Les réactions se multiplient en République Démocratique du Congo, au lendemain de l'interpellation à Lubumbashi chef-lieu de la province du Haut-Katanga, par la direction provinciale de l'agence nationale des renseignements, de l'ancien Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante, CENI.

L'Association Congolaise pour l'Accès à la Justice, ACAJ, dit être "vivement préoccupée par la violence ayant caractérisé l'interpellation à Lubumbashi, le 18/01/2020, du Pasteur Ngoy Mulunda", c'est en tout cas l'essentiel de la réaction de cette organisation de défense des droits de l'homme, rendue publique ce mardi 19 janvier, et relayée sur Twitter par son Président Georges Kapiamba.

Et d'ajouter : " Sans préjuger sur le fond de ce qui lui serait reproché, l’ACAJ rappelle que toute personne est présumée innocente jusqu’à l’établsmnt de sa culpabilité".

Rappelons que l'interpellation du pasteur Ngoy Mulunda serait liée à son sermon en marge du 20 ème anniversaire de l'assassinat de Mzee Laurent Désiré, dans lequel il a soutenu la sécession du Katanga.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac