RDC: Kizita Fogwe chez Samy Adubango pour parler collaboration entre la CPI et le gouvernement congolais

Samy Adubango Awotho (3è de gauche à droite) entouré de la délégation de la CPI. Ph cellcom Vice-minafet.

En véritable Warrior, le Vice-ministre des affaires étrangères Samy Adubango Awotho a, valablement, représenté le Vice-premier ministre, ministre des affaires étrangères Christophe Lutundula Apala, à la cérémonie marquant la fin du Programme d’Appui à la réforme du secteur de la sécurité/volet – défense “Progress en sigle” avant d’accorder une audience à la délégation de la représentation de la Cour pénale internationale en République Démocratique du Congo.

Avec la délégation de la CPI en RD Congo, précisément le responsable du Programme du fonds pour la réparation des victimes des crimes internationaux commis en Ituri, au Nord et Sud Kivu ainsi que le Porte-parole de la CPI en RDC, le Vice-ministre des affaires étrangères Samy Adubango Awotho a abordé l’importante question relative à la collaboration entre la CPI et le gouvernement de la RD Congo.

D’entrée de jeu, la représentation de la Cour pénale internationale a lié l’utile à l’agréable en présentant les civilités de la CPI au tandem Christophe Lutundula Apala et Samy Adubango Awotho, respectivement Vice-premier ministre et Vice-ministre des affaires étrangères. La responsable du Programme du fonds au profit des victimes des crimes internationaux à compétence de la CPI, Kizita Fogwe a quant à elle, exprimé la satisfaction de la délégation pour l’accueil chaleureux lui réservé par le Vice-ministre des affaires étrangères ainsi que les échanges fructueux ayant ponctué l’audience.

“Nous sommes très contents parce que nous avons été très bien reçus. On a parlé de différentes pistes de collaboration, par exemple le monitoring de nos activités, l’inclusion de nos programmes dans le planning de l’Etat, une bonne information par rapport à ce que nous sommes en train de faire”, a laissé entre Kizita Fogwe, qui appuie que ces informations données au ministère ont trait notamment aux activités sur le terrain et leur impact, par rapport au mandat du fonds axé sur l’assistance aux victimes des crimes internationaux commis en Ituri, au Nord et Sud Kivu, par les Seigneurs des guerres Bosco Taganga, Thomas Lubanga et Germain Katanga, mais aussi un mandat axé sur la réparation des victimes sus-citées.

Pour rappel, le Vice-ministre des Affaires étrangères Samy Adubango Awotho a invité ces responsables du fonds au profit des crimes internationaux commis en Ituri et dans les provinces voisines, à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement de la RD Congo, suivant la stricte vision du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Election-net.com/Cellcom Vice-minafet