RDC : "Kitoko" environ 500.000 emplois autour du projet

Sama Lukonde, premier ministre congolais à Bukavu ce lundi 7 juin. Ph. ENET/Heritier B

Le premier ministre de la République Démocratique du Congo, RDC Jean-Michel Sama Lukonde a présidé le vendredi, 03 septembre 2021, la 18ème réunion du conseil des ministres par vidéo conférence à Kinshasa.

Au cours de cet échange axé sur différents sujets, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Urbanisme et Habitat, Puis Muabilu Mbayo Mukala a présenté le projet « Kitoko, nouvelle ville intelligente » qui vise à couvrir une superficie de 30 000 hectares située à 40 kilomètres à l’Est de Kinshasa, entre le fleuve
Congo et la rivière N’sele, au sud de Maluku.

Le ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya qui a fait le compte-rendu de la rencontre dont une copie est parvenue à election-net.com souligne que "l’enjeu consiste à créer une entité globale et autonome dans son quotidien pouvant offrir les commodités et fonctionnalités tels que les habitations, les lieux de travail et d’études, les soins médicaux, les loisirs, des activités industrielles et technologiques innovantes".

Mais pour maximiser les chances de réussite de ce projet le Ministre d’Etat, Ministre de l’Aménagement du Territoire est
revenu sur les deux préalables formulés par le maître d’œuvre "notamment la création d’une Agence publique d’exécution des travaux et la création
d’une Industrie publique de production des matériaux.
A propos de ce même dossier, le Ministre des Affaires Foncières a relevé
quelques contraintes qui doivent être nécessairement levées à travers une
mission d’Audit foncier et l’organisation d’une concertation, avec les
institutions impactées par ce projet autour du Ministre d’Etat, Ministre de
l’Urbanisme et Habitat" a souligné le porte-parole du Gouvernement central.

Patrick Muyaya a, en outre précisé que "la réalisation de la première phase de ce grand projet immobilier va créer plus de 500.000 emplois directs et indirects et amorcer une relance économique certaine avec des effets induits sur l’économie d’échelle et l’économie circulaire. La sous-traitance en faveur des entreprises locales sera également favorisée".

Il faut rappeler que ce projet Kitoko initié par le chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo en personne a été à la base du déplacement de ce dernier suivi de celui de son premier ministre en Egypte pour des pourparlers avec le maître d'ouvrage.

José-Junior Owawa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *