RDC/Kiakuba à Tshisekedi : «voulez-vous que les enfants de militaires deviennent encore des gardes de vos enfants étudiants aux Etats-Unis? »

Christella Kiakuba coordinatrice de l'asbl, Telema Muana ya Mapinga. Photo de Tiers

Intervenant dans l'émission Kiosque de la chaîne de télévision CCTV à Kinshasa, Christella Kiakuba, coordinatrice de l'association sans but lucratif, "Telema Muana ya Mapinga", a demandé au Chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi de se pencher sur la prise en charge effective des militaires ainsi que leurs familles, en particulier leurs enfants. Pour Christella Kiakuba, l’objectif de ce plaidoyer est de redonner le moral à leurs parents afin que ces derniers défendent mieux la République contre les ennemis.

Pour elle, les militaires et policiers donnent tout pour la Nation et leurs enfants devaient être traités dignement par le pouvoir. Ce qui encouragerait ces derniers à mieux faire leur travail.

“Vous envoyer les militaires au front et ces derniers laissent leurs enfants sans moyens de survivre, auront-ils quel moral au front? Quand ils voient les enfants de leurs collègues mourir, ne pas être traités dignement, parfois considérés comme enfant de la rue, prostituées, voleurs, etc. Et les veuves de ceux qui sont décédés ne perçoivent qu’aux environs de 30.000 FC, quel résultat attendez-vous de l’armée au front ? », s’est-elle interrogée.

Abordant la question de la gratuité de l’éducation, Christelle Kiakuba s’est adressée directement au chef de l’Etat. Elle a appelé ce dernier à faire des enfants des militaires une priorité mais aussi à réfectionner leurs écoles et domiciles.

« Les enfants de ces monsieurs qui dorment à l’extérieur chaque jour, doivent étudier gratuitement. Parfois ils dorment sans draps devant vos maisons, il y en a ceux qui meurent. Pourtant leurs parents sont prêts à sacrifier leur vie pour défendre le pays, ils se donnent, pendant qu’ils sont parfois humiliés par la population”, a-t-elle indiqué.

Lire aussi: RDC-Sécurité: Jaynet Kabila qualifie de ”regrettable et déplorable” la vie sociale des militaires et policiers

Enfin, elle a signifié que rendre gratuite la scolarisation des enfants de militaires dans les écoles des camps, pourra remonter le moral et encourager des militaires qui n'ont pas des moyens pour envoyer leurs enfants à l’étranger pour leurs études.

“Voulez-vous que les enfants de militaires soient encore des gardes de vos enfants qui étudient aux Etats Unis ? Mais Soyez humains !”, s’est-elle exclamée.

Prince Bagheni