RDC/Justice : L’ ECCHA réclame l’ouverture des enquêtes indépendantes sur la mobilisation des recettes du FPI

Bâtiment du FPI., Ph. Tiers

Le mouvement citoyen Engagement pour le Changement (EcchaRdc) se félicite de la libération du “lanceur d’alerte” Joseph Kitangala Kabala détenu à la prison centrale de Makala depuis 8 mois de manière “arbitraire”.

” Cette libération s’avère être le fruit probant des actions non-violentes menées par ECCHA-RDC au profit de l’effectivité de l’État de droit en RDC. A la même occasion, nous dénonçons énergiquement les mauvais traitements, les violations intentionnelles des droits et de la procédure judiciaire dont Joseph Kitangala Kibala a été victime”, une déclaration de l’ECCHA-RDC dans un communiqué de presse rendu public ce 13 janvier 2021.

En outre, l’ECCHA-RDC appelle “la Justice, l’Inspection Générale des finances( IGF) , le parlement et la cour des comptes , chaque institution en ce qui le concerne, d’ouvrir des enquêtes indépendantes pour déterminer la vérité sur les recettes du FPI à recouvrir pour l’État , à reconnaître la quote-part(40% des pénalités encaissées) de l’aviseur Joseph Kitangala et à établir les responsabilités pour sanctionner l’arrestation arbitraire”.

L’ECCHA-RDC exhorte l’État congolais à la mise en place des politiques publiques pouvant concourir à la réalisation effective des droits et de la protection des lanceurs d’alerte qui contribuent “significativement à la lutte contre la corruption en RDC”.

Bénédicte Matondo