RDC/Justice : L' ECCHA réclame l’ouverture des enquêtes indépendantes sur la mobilisation des recettes du FPI

Bâtiment du FPI., Ph. Tiers

Le mouvement citoyen Engagement pour le Changement (Eccha-Rdc) se félicite de la libération du "lanceur d'alerte" Joseph Kitangala Kabala détenu à la prison centrale de Makala depuis 8 mois de manière "arbitraire".

" Cette libération s'avère être le fruit probant des actions non-violentes menées par ECCHA-RDC au profit de l'effectivité de l'État de droit en RDC. A la même occasion, nous dénonçons énergiquement les mauvais traitements, les violations intentionnelles des droits et de la procédure judiciaire dont Joseph Kitangala Kibala a été victime", une déclaration de l'ECCHA-RDC dans un communiqué de presse rendu public ce 13 janvier 2021.

En outre, l'ECCHA-RDC appelle "la Justice, l'Inspection Générale des finances( IGF) , le parlement et la cour des comptes , chaque institution en ce qui le concerne, d'ouvrir des enquêtes indépendantes pour déterminer la vérité sur les recettes du FPI à recouvrir pour l'État , à reconnaître la quote-part(40% des pénalités encaissées) de l'aviseur Joseph Kitangala et à établir les responsabilités pour sanctionner l'arrestation arbitraire".

L'ECCHA-RDC exhorte l'État congolais à la mise en place des politiques publiques pouvant concourir à la réalisation effective des droits et de la protection des lanceurs d'alerte qui contribuent "significativement à la lutte contre la corruption en RDC".

Bénédicte Matondo