RDC: Joseph Kasavubu, ce martyre oublié !

Joseph Kasa-vubu premier président de la République Démocratique du Congo ©photo de tiers

La République démocratique du Congo se souvient de son premier président de la République. En marge du 52e anniversaire de la mort du premier président congolais avec la semaine Kasavubu.

Le 24 Mars 1969 mourait dans une grande clandestinité Joseph Kasavubu, le tout premier président de la République démocratique du Congo dans la ville de Boma. Ce père de l’indépendance n’avait eu droit à aucun honneur et avait été enterré dans la grande intimité familiale.

Petit homme timide, portant lunettes, et dont un ancêtre dit-on – fut l’un de ces Chinois venus construire vers 1895 le chemin de fer Matadi-Kinshasa, il avait une volonté de fer. Après ses humanités chez les pères de Scheut, il est séminariste et puis instituteur.

Il croise Lumumba vers les années 1958 et ensemble ils se battront pour l’indépendance du Congo. À l’indépendance en juin 1960, Kasa-Vubu est largement élu par le premier Parlement congolais comme le 1er Président de la jeune République démocratique du Congo face à Bolikango.I

Il dirige le pays du 30 juin 1960 au 24 novembre 1965, en dépit des différentes crises politiques, rébellions, sécessions dont le pays a fait l’objet. Tout au long de son mandat, il a brillé par la bonne gouvernance, exhortant la classe dirigeante de gérer les biens publics.

Après avoir été évincé par le coup d’État militaire de Joseph Mobutu en novembre 1965, Joseph Kasa-Vubu est astreint en résidence surveillée par ce dernier et mourût dé manque criant de soins, ce 24 mars 1969, dans sa résidence de Kisundi, à Boma.

Depuis, sa lutte et ses idéaux sont quasiment oubliés jusqu’à l’avènement du président Félix Tshisekedi qui a décidé de rendre honneur et hommage au père de la bonne gouvernance.

Chris Lumbu