RDC : Joseph Kabila peut-il être poursuivi par la CPI ?

Joseph Kabila en face du president du Senat Alexis Tambwe Mwamba

Une plainte a été déposée, contre le sénateur à Vie Joseph Kabila au niveau de la cour pénale internationale CPI, par l’association des victimes de massacre de Kamwena Nsapu dans le grand Kasaï durant l’année 2016-2017. Cette plainte vise plusieurs dignitaires ayant travaillé sous le régime Kabila.

En réaction, maître Willy Wenga, avocat au barreau de Kinshasa /Gombe, estime que l'ancien Chef de l'état congolais est poursuivable devant la cour pénale internationale.

"Il n’y a pas question d’immunité, ni de privilège, pas question de prescription, Joseph Kabila peut être poursuivi. Il est question du principe de l’impertinence de la qualité officielle. Lorsque les soupçons pèsent sur vous, la CPI peut diligenter les enquêtes contre vos actes individuellement ou collectivement et en ce moment, les poursuites peuvent être engagées. Et on ne peut plus y échapper de lors que les faits sont établis", a déclaré Maître Willy Wenga, cité par mediacongo.net

Evariste Boshab, Emmanuel Ramazani, Kalev Mutomb, et plusieurs officiers militaires sont aussi concernés par cette plainte déposée jeudi 16 septembre par l’association des victimes de massacre de Kamwena Nsapu dans le grand Kasaï durant l’année 2016-2017.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *