RDC/Jeunesse : deux ministres du gouvernement Sama en guerre contre Bombé à Kinshasa et Vamuke au Nord-Kivu

Les ministres Yves Bunkulu et Jean-Jacques Mbungani.

Depuis quelques plusieurs mois, certains jeunes Kinois, ont trouvé une nouvelle façon de perdre la tête en se drogueant à moindre coût, grâce à une drogue très nuisible avec des effets très néfastes pour son consommateur. Ce dernier perd la conscience et la force physique pour se tenir debout. Ce phénomène préoccupe le Ministre de la Jeunesse, Dr Yves Bunkulu. La tranche d'âge la plus exposée à la prise de cette drogue est jeune. Avec son homologue de la santé, Dr Jean-Jacques Mbungani, la discussion a tourné autour de ce dossier.

Nouveau type de drogue "Bombé" à Kinshasa et "Vumuke" au nord kivu

BOMBÉ est une drogue fabriquée à base d'une poudre blanche retirée des collecteurs des tuyaux d’échappement des véhicules. Mélangée avec l’apéritif nutriline (ciproheptadine), médicament a prescription non obligatoire vendu dans les officines pharmaceutiques de la place, ils deviennent une véritable drogue. Plusieurs jeunes Kinois en sont devenus consommateurs. Aucune mesure n'est prise jusque-là pour traquer les producteurs et consommateurs de cette drogue. Ce qui a poussé le Ministre de la jeunesse d'échanger avec celui de la santé pour que solution soit trouvée au plus vite.

Après avoir suivi les explications des experts de deux ministères, les deux autorités ont décidé :

  1. La mise sur pieds d'une commission mixte (jeunesse et santé) pour mener les enquêtes plus approfondie en vue de déterminer la nature exacte de la dite substance,
  2. Connaître les circuit d'approvisionnement.

L'objectif est de constituer un dossier solide à présenter au conseil des ministres et voir de quelle manière impliquer les autorités de deux villes concernées en vue de traquer et décourager les jeunes et toute autre personne qui se livre à la fabrication, le trafic et à la consommation de ce nouveau type de drogue qui menace la santé tant mentale que physique des jeunes.

Le rapport détaillés des experts de deux ministeres ont convenu de se revoir les plus vite possible.

Election-net.com/CellComm MinJeunesse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *