RDC : investiture du gouvernement Sama, les coulisses de Félix Tshisekedi avec les députes “révolutionnaires “

Félix Tshisekedi, président de la République Démocratique du Congo face aux députés nationaux de l'union sacrée à Kinshasa/ photo presse présidentielle

Le président de la République Félix Tshisekedi a rencontré samedi soir les députés membres de l’union Sacrée y compris les indignés de la publication du gouvernement. Cette rencontre a été également élargie à d’autres membres de sa coalition dont les sénateurs et certaines personnalités politiques. 

Dans son adresse, le chef de l’État a tenté   de dissiper les malentendus et exhorter les députés à se mettre au travail.

Maintenant le plus dur reste à faire. Le 6 décembre dernier, mon appel a été que le travail commence. Et que cela ne souffre d’aucune contestation “, a rappelé Félix Tshisekedi à l’assistance, poursuivant que ses promesses faites à la population doivent se matérialiser  et avec la mise en place d’un gouvernement qui pourra converge avec sa  vision d’où la nécessité d’investir le plus rapidement ce gouvernement  dit de warriors. 

J’ai entendu qu’il y avait des mécontents. Ceux-ci ne se justifient plus parce que le gouvernement est là. Il est impossible que tout le monde soit nommé ministre. Je vous demande d’être solidaires avec ceux qui sont là.

Par ailleurs, Tshisekedi a évoqué également l’instabilité des institutions provinciales notamment les assemblées et les gouvernorats : « c’est insupportable… ces gouverneurs qui sont débarqués pour un oui ou pour un non… ça devient vraiment infernal, je vous prie de vs pencher sur cette question », a recommandé le chef de l’État.