RDC/INPP : Dans sa suspension, Maurice Tshikuya se fait recadrer par l'IGF

Maurice Tshikuya. Ph de tiers.

Dans une correspondance adressée à Jules Aligente, Inspecteur Général des Finances, Chef de service, Maurice Tshikuya avait remis en cause les conclusions du contrôle de l’IGF auprès de l’Institut de Préparation Professionnelle ( INPP).

Tshikuya, aujourd'hui suspendu par la ministre de l'Emploi, avait déploré le fait que les conclusions de l'IGF soient basées sur des pièces non probantes.

Réponse du berger à la bergère, l'IGF qualifie de diversion la réaction de l'ancien DG de l'INPP. Dans un communiqué de l'institution financière consultée par Election-net.com, il est indiqué que l'INPP faisait déjà objet d'une procédure contradictoire.

"l'Inspection générale des finances fait observer une diversion dans la réaction de l'INPP aux conclusions définitives de la Mission de Contrôle auprès de cet Établissement Public. Elle confirme que les conclusions définitives notifiées à l'INPP avaient déjà fait l'objet d'une procédure contradictoire complètement achevée. Les réponses de l'INPP et le débat contradictoire sanctionnés par un Procès Verbal", indique le service de communication de l'IGF.

Notez que depuis le 30 juillet dernier, la ministre de l'Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, Claudine Ndusi, a suspendu à titre conservatoire le PCA Kidima et le DG Maurice Tshikuya de l'INPP. Mota Ngaliema et Patrick Kayembe ont été désignés à titre intérimaire pour succéder respectivement aux PCA et DG de l'INPP.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *