RDC / Inga : ” Tshisekedi vend le sol et le sous-sol à Forrest…”, (Adolphe Muzito)

Adolphe Muzito, président et fondateur du parti Nouvel Élan /Ph. Tiers

 

L’ancien Premier Ministre Congolais sous le régime du président Joseph Kabila Kabange, Adolphe Muzito dénonce l’accord passé par la RDC avec le milliardaire australien Adrew Forrest pour la relance du projet Inga visant à booster la capacité énergétique de la République Démocratique du Congo.

En effet, dans un post laconique sur Twitter, l’opposant Congolais estime que Félix Tshisekedi, le Président de la République a vendu le pays à l’industriel en se substituant au Gouvernement.

“Inga avec mines données en hypothèques, Tshisekedi vend le sol et sous sol de la Rdc à Forrest en se substituant au Gouvernement. Quelles contre-parties?”, a-t-il indiqué.

Il faut rappeler que lors d’un échange avec le dirigeant Congolais, l’homme d’affaires a déclaré avoir obtenu le Ok de Kinshasa pour mobiliser une bagatelle somme de 100 milliards de dollars américains nécessaires à la relance de plusieurs projets énergétiques en RDC.

Le président de Fortescue Metals Group, le Dr Andrew Forrest souhaite investir 100 milliards de dollars pour le développement du plus grand projet hydroélectrique au monde qui à lui seul coûte environ 103,8 milliards de dollars dont les capacités seront associées notamment au port, l’hydrogène vert et d’ammoniac vert en République Démocratique du Congo. Lors d’une interview accordée à la presse australienne Sky News, ce dimanche 13 juin, l’homme d’affaires australien est revenu sur sa vie, ses expériences et de ses activités commerciales en Afrique, notamment en RDC.

Ces projets d’énergie verte et d’hydrogène vert de l’entreprise Fortescue ne se limitaient pas qu’à la RDC, ils vont au Kenya et en Ethiopie.

En vertu de leur accord, qui dépend des discussions finales, la filiale de Fortescue, Fortescue Future Industries, a obtenu les droits exclusifs pour développer le projet Grand Inga y compris les projets Matadi et Pioka.

Le projet devrait inclure la construction d’une enceinte portuaire connexe en plus d’une capacité de production d’hydrogène vert et d’ammoniac vert.

“Nous avons un certain nombre de parties très intéressées à soutenir nos projets et Fortescue investira en son nom et en celui de ses partisans plus de 100 milliards de dollars américains pour développer les meilleurs sites hydroélectriques, solaires et géothermiques d’Afrique. Fortescue mènera chaque projet jusqu’à l’approbation de faisabilité bancable où il existe un éventail d’investisseurs internationaux prêts à participer à la révolution de l’énergie verte. »

Le Dr Forrest a déclaré que les projets Fortescue avaient le potentiel de générer plus de 100 gigawatts d’électricité verte principalement pour la production d’hydrogène vert en Afrique pour les marchés européens.
“Nous avons un intérêt ferme pour au moins avoir ce montant en Europe”, a-t-il déclaré. Le projet Inga est l’un des plus importants énergétiques de la sous-région.

José-Junior Owawa