RDC: « il y a une version qui met en cause l'ancien Président Joseph Kabila,» dans l'affaire de l'assassinat de Laurent désiré Kabila (Jean-Claude Katende)

Joseph Kabila, ancien président de la République Démocratique du Congo. Ph. Tiers

Le  président de l'Association africaine de la défense de droits de l'homme (ASADHO), Jean-Claude Katende, a réagi sur l'assassinat de Laurent-Désiré Kabila et la grâce présidentielle de Félix Tshisekedi accordée à certaines personnes condamnés dans cette affaire.

En faisant montre sa satisfaction sur la libération de tous les présumés coupables, l'avocat en a félicité aussi Félix Tshisekedi d'avoir osé là où tout le monde pensait qu'il n'allait pas agir.

« Notre réaction est une pleine satisfaction. Nous nous sommes battus durant plusieurs années pour cette libération. Aujourd'hui, qu'elle est là, nous sommes satisfaits. Nous profitons pour féliciter le Président Tshisekedi d'avoir osé là où tout le monde pensait qu'il n'allait pas agir », a-t-il déclaré.

Et d'ajouter sur les versions d'assassinat de Mzée Kabila qu'il fallait balayer celle qui mettait en cause l'ancien président, Joseph Kabila.

« Il faut comprendre qu'autour de l'assassinat de Laurent-Désiré Kabila, il y a plusieurs versions. Et l'une des versions met en cause l'ancien Président Joseph Kabila. Et donc, il fallait très rapidement pour balayer cette version, trouver rapidement les coupables, que je qualifierais des bouc  émissaire, pour donner l'impression à tout le monde qu'on a trouvé les assassins de Laurent-Désiré Kabila, et que l'affaire était close. Et ces injustices ont été perpétrées pour protéger l'ancien régime », a-t-il poursuivit.

« Toutes les campagnes que nous avons faites pour interpeler l'ancien pouvoir par rapport à ce que les innocents étaient en prison, l'ancien pouvoir avait gardé la sourde oreille jusqu'à l'avènement de M. Félix Tshisekedi qui a été attentif et nous avait promis d'examiner le dossier. Et aujourd'hui, il nous a donné gain de cause à ce dossier », a-t-il avancé.

Pour Jean-Claude Katende, le Président Tshisekedi avance avec des petites victoires et cette stratégie est très intéressante pour notre Pays.

« Je pense que le Président de la République, je ne suis pas un de ses conseillers, a la stratégie d'avancer par des petites victoires. Il fallait vous rappeler que quand l'ASADHO a organisé deux (2) marches, le Président de la République avait promis d'examiner le dossier. Donc, l'année dernière au mois de juin, il avait accordé la grâce présidentielle à 5 personnes concernées par le dossier qui sont aujourd'hui en liberté et à la fin de l'année il a accordé à tout le monde. Cette stratégie d'avancer par des petites victoires m'apparaît très intéressante pour la RDC, que de frapper et prendre la victoire en une seule fois et causer des dégâts tout autour », a-t-il conclu.

Pour rappel, c'est depuis le 31 décembre 2020 que le Chef de l'État, Félix-Antoine Tshisekedi avait gracié tous les présumés auteurs de la mort de Mzée Kabila, notamment le Colonel Eddy Kapend.

Kivin Arsène Bile