RDC: "il n'existe aucun lien entre les ADF et l'Etat Eslamique", selon l'ONU

Des militaires de FARDC au front à l'Est.

Les présumés rebelles ADF sont auteurs de plusieurs exactions contre la population civile. Leur activisme se répercute sur le vécu quotidien des habitants de la région de Beni au Nord-Kivu et à Irumu dans l'Ituri.

Depuis un certain temps, l'Etat Eslamique revendique des attaques menées par les présumés rebelles ADF dans les régions précitées.Plusieurs personnes ont dû penser que ces deux groupes auraient un lien unissant l'un à l'autre.

Le groupe d'Experts de l'ONU sur la République Démocratique du Congo a, dans son rapport, nié un quelconque rapprochement entre ces forces négatives.

"Bien que l'Etat Eslamique d'Iraq et du Levant (EIIL) ait revendiqué des nombreuses attaques commises dans le territoire de Beni, le groupe n'a pas pu établir aucun lien entre les ADF et l'EIIL", explique-t-il.

La rédaction