RDC /Guéguerre entre GR et PNC autour de Kabund: Jacques Ndjoli appelle aux sanctions des éléments indisciplinés

Le député National du MLC, Jacques Ndjoli. Ph de tiers.

Désarmé par la police commise à la garde du 1er Vice-président de l'Assemblée nationale, la Garde républicaine n'a pas supporté cette humiliation infligée à l'un des leurs. En réaction, ils ont saccagé la résidence de Jean-Marc Kabund et arrêté les policiers qui s'y trouvaient.

Une situation qui n'a pas laissé indifférente la classe politique Congolaise. Pour le député Nationale Jacques Ndjoli, il faut que les commandants militaires et de la police, sanctionnent tous ceux qui sont impliqués. Il dit comprendre ce qui est arrivé, car celà se passe partout dans le monde.

"Bon, il faut seulement mettre ça dans le cadre de rapport entre les éléments de force de l'ordre. Dans toutes les armées du monde, il y a toujours de petites discussions ou concurrences entre les unités. Je crois que c'est un problème tout simplement de discipline et que le commandement militaire et de la police devront prendre des mesures pour sanctionner tous ceux qui ont commis des actes d'indiscipline et prendre des dispositions pour que cela n'arrive plus », a déclaré Jacques Ndjoli, joint par 7sur7.cd.

Par contre, Jacques Ndjoli s'est montré plus sévère face à ceux qui veulent dramatiser cette situation.

« Je crois que ceux qui veulent mettre l'huile au feu doivent savoir que les institutions de la République travaillent dans la synergie et surtout, il faut éviter de faire croire qu'il y aurait de tensions…», précise-t-il.

Il faut rappeler que les sources concordantes annoncent la libération du GR arrêté. Les policiers arrêtés à la résidence de Jean Marc Kabund seraient eux aussi libérés.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *