RDC/grève à l'EPST : le gouvernement appelé à dialoguer avec les enseignants

Un enseignant dans une salle de classe. Photo d illustration

La grève des enseignants en République démocratique du Congo continue à susciter des réactions de toute part, pendant que le ministère national de l'EPST ''refuse'' de prendre en considération les revendications des enseignants.

Certaines langues demandent aux autorités compétentes de privilégier le dialogue pour qu'il y ait entente entre les deux parties.

Bienvenue Matumo, un des militants de la LUCHA a, dans un message sur son compte Twitter consulté par election-net.com ce lundi 11 octobre 2021, souligné qu'un état qui se veut démocratique, le forcing n'a pas sa place.

''[…] Qu’il ait le temps de réfléchir avant de poser des actes, c’est à l’avantage de la République. Ceux qui manifestent par la grève ont sûrement une motivation locale qui est fondée, l’état doit dialoguer avec eux'', a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Rappelons que depuis la date prévue pour la rentrée scolaire en République démocratique du Congo, les enseignants ont décidé de ne pas répondre présents. Et ce, pour demander au ministre de l'EPST, Tonny Mwaba, de palier les problèmes des nouvelles unités et des non-payés.

Prince Bagheni

1 thought on “RDC/grève à l'EPST : le gouvernement appelé à dialoguer avec les enseignants

  1. Nous demandons au gouvernement national de s'impliquer dans ce dossier à un bref délai car les élèves deviennent trop victime.
    Les enseignants réclament les points suivants :
    - suppression de la zone salariale
    - respect de l'accord de BIBWA(la majoration)
    - retraite des enseignants ayant plus longtemps servis la nation.
    - la paye des NU et NP
    Eu égard de ce qui précède, nous demandons la réactivation de ces enseignants qui ont été désactivé dans la ville de Kinshasa sans condition ni délai.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *