RDC/ Gestion des fonds du RAM : ces révélations des agents de l'ARPTC qui éclaboussent le ministre Kibasa

Le ministre Congolais des PTNTIC Kibasa Maliba au ITC forum 2020 en Égypte

Les agents de l'Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo (ARPTC) rejettent en bloc les allégations du ministre Augustin Kibassa stipulant que " qu'une partie de fonds perçu à partir de la taxe RAM servait pour la rémunération des agents de l'ARPTC".

D'après Aimé Mpuati, président de l'intersyndicale des agents de l'ARPTC, les agents de l'ARPTC ont, par le biais de débat politique à l'assemblée nationale, compris que l'employeur encaisse 25% de recettes de Registre d'Appareil Mobile (RAM).

À en croire, il y a une gestion opaque de ces fonds car, les agents de l'ARPTC n'en sont pas bénéficiaires.

"Quand on pose la question à l'employeur au sujet de ce fonds et pourquoi nous n'en bénéficions pas, ce dernier nous dit que cette somme est destinée à un projet », a indiqué président de l'intersyndicale des agents de l'ARPTC interviewé par Opinion-info.cd. "Il y a un flou total autour de cet argent, mais ce qui est sûr l'ARPTC encaisse beaucoup d'argent", poursuit-il.

Pour faire de l'éclairage sur le sujet, l'Inspecteur de Travail de 1ère classe, chef de service a invité le président de l'ARPTC à une réunion tripartite qui va se tenir, ce vendredi 26 novembre 2021, à 10 heures précises, aux installations de l'ARPTC. Sont conviées à ladite réunion l'employeur, l'intersyndicale de l'ARPTC et l'Inspection du Travail, précise la même source.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *