RDC : Francine Muyumba accuse l'ambassadeur Américain d'être à la base de la crise politique actuelle

Mike Hammer, ambassadeur des États-Unis ce samedi 14 novembre à Kisangani. Ph. ENET, Pompon B.

La sénatrice du Front Commun pour le Congo, (FCC), Francine Muyumba s'en prend à Mike Hammer, ambassadeur américain en RDC, République Démocratique du Congo mais aussi à ses collègues qui ont apporté un soutien au dernier discours du chef de l'État, Félix Tshisekedi à la nation.

D'après Francine Muyumba, Mike Hammer serait à la base de la crise politique que la République démocratique du Congo (RDC), traverse actuellement.

"L'ambassadeur des USA en RDC, je prends la Communauté internationale à témoin, si vous ne cessiez pas vos démarches visant à déstabiliser le Congo, vous demeurez le plus grand responsable du sang des Congolais qui risque de couler à cause des violences dont on ne sait comment elles vont se terminer" répond-elle à un tweet posté sur le compte de l'ambassade des USA. Et de s'adresser :

"Ambassadeurs, Vous faites allusion aux risques de violences. De quelles violences parlez-vous? De la part de qui et contre qui? Nul n'ignore votre volonté de déstabiliser puis balkaniser le Congo. Les responsabilités seront, un jour, établies et chacun devra répondre de ces actions" fait-elle savoir.

En effet dans un communiqué signé par , les Ambassades du Canada, de la Corée du Sud, des États-Unis, du Japon, du Royaume-Uni et de la Suisse, ces pays avaient apporté un soutien au discours de Félix Tshisekedi.

"Nous prenons note du discours à la nation prononcé par le chef de l’État ce 6 décembre . En tant que fidèles partenaires du peuple de la RDC, nous continuerons un processus de reforme visant à garantir le changement que le peuple congolais demande notamment le renforcement de la démocratie et des institutions de la République la lutte contre la corruption et l’impunité, la consolidation de la paix et de la sécurité, la création d’une prospérité inclusive de toutes et tous”, avait déclaré ces ambassades.

Et les USA de rappeler que :

"Nous nous joignons à nos collègues en soutenant le processus politique actuel qui vise à jeter les bases d’un avenir meilleur pour la RDC. Sans violence, les autorités peuvent travailler en vue d’apporter des améliorations concrètes aux vies des Congolais" a-t-on lu sur le Twitter de l'ambassade des États-Unis d'Amérique.

Joël Mesa Nzuzi