RDC/Formation professionnelle : Yves Bunkulu lance officiellement les activités des centres de réinsertion socio-professionnelle de Bandalungwa

Le Ministre de la Jeunesse, initiation à la nouvelle citoyenneté et cohésion nationale, Yves Bunkulu Zola a lancé samedi 6 novembre les activités de centre de réinsertion socio-professionnelle des e jeunes de Bandalungwa exercice 2021-2022 en présence du secrétaire Général à la Jeunesse, Thérèse Mbuji Bungi, du commissaire général, des hauts cadres de l’administration, du bourgmestre de Bandalungwa, des partenaires encadreurs et enseignants.

Cérémonie qui s'est déroulée dans un bâtiment réhabilité après plusieurs années de disette. Le patron de la Jeunesse a confirmé la poursuite des travaux de réhabilitation des centres de formation professionnelle des jeunes et la récupération des immeubles et espaces spoliés.

Une première, depuis que le Ministère de la Jeunesse existe comme entité à part entière, qu’un geste concret soit posé. Un lot des matériels d’apprentissage a été remis au centre un centre de formation professionnelle des jeunes de la commune de Bandalungwa. Plus de 80 machines à coudre à main, 16 machines à coudre à pédale, 40 fers à repasser électriques et 20 fers à braise, plus des 100 ciseaux, un carton de mettre rubans et pour la mécanique,12 kits complet, 3 criques, 12 paquets de limes.

La remise de ce matériel a été facilité par le chef d l'état pour réactiver tous les centres d'insertion des jeunes. Le Ministre de la Jeunesse qui a présidé la cérémonie a relevé que cette remise symbolique débutée à Kinshasa va se poursuivre en province. L'eau a été forée, les bornes fontaines installées pour assurer l'hygiène des installations.

Prenant la parole, Yves Bunkulu à remercier le président de la république, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo de placer l’homme dans toutes ces actions et pour sa vision en ce qui concerne la prise en compte des préoccupations des jeunes ainsi que son plus grand souci pour que la jeunesse congolaise soit formée, et aussi à contribuer au développement de notre pays.

Le Ministre de la Jeunesse a profité de l’occasion pour dire aux encadreurs la prise en compte du dossier relatif à leur mécanisation dans un futur proche. S'agissant de la prime du personnel qui touchait 4000 FC avant son avènement, une petite avancée est observée. Ce sont déjà 80.000 Fc qui sont payés. Mais, Yves Bunkulu a dit ne pas croiser les bras, parce que cette somme est dérisoire. Il promet appuyer davantage pour une nette amélioration.

Et l’autre volet, le ministre de la Jeunesse, à rappeler sur le fond spécial pour la promotion de l’emploi et entrepreneuriat des jeunes que le ministère de budget vient d’accepter le crédit pour relancer les activités des centres et ce fond accompagnera l’administration, le centre de formation socio-professionnelle, les brigades agricoles et artisanales des jeunes. S'adressant aux jeunes, il les a invités à se concentrer à leur formation.

"À vous jeunes apprenants, concentrez-vous à votre formation parce que vous êtes l’avenir de demain. Nous allons tout mettre en œuvre pour améliorer vos conditions d’apprentissage.

Dans ce centre, il y a 7 filières : la mécanique automobile, la mécanique générale, l’électricité générale, la coupe et couture, l’esthétique, l’informatique, le froid et climatisation.

Difficultés rencontrées

La vétusté du matériel d'une part et d'autre part l'inexistence de l'outil de formation dans certaines filières. Il y a également la nuisance sonore de l'église ACK-BANDALUNGWA du pasteur Mukuna. Cette dernière, empêche les élèves à mieux suivre les enseignements et assimiler la matière.

Une demande expresse a été adressée à l'autorité pour régler ce problème vieux de plusieurs années. Le directeur du centre, André Elumbi Mahemba a insisté sur la nécessité de vider ce vieux litige parce que l'église occupe une partie du terrain du centre.

ELECTIONNET.COM/CellComm MinJeunesse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *