RDC: Filimbi s'inquiète du "silence et l'indifférence" de tous sur les massacres de Kipupu au Sud-Kivu

Quelques activistes de Filimbi à Kindu ce lundi 13 juillet 2020/photo de tiers

Dans son communiqué du 23 juillet dont une copie à été envoyée à election-net.com, contresigné par Carbone Beni et Floribert Anzuluni respectivement chargé du réseau et déploiement ainsi que Coordinateur, le mouvement citoyen Filimbi dit avoir appris avec une grande consternation le massacre à Kipupu, chef-lieu du secteur de Itombwe, dans le territoire de Mwenga, dans la province du Sud-Kivu, la nuit du 16 au 17 juillet 2020, des civils, y compris des femmes et enfants, complétement désarmés.

Par ailleurs, Filimbi s'inquiète par une série des questions du silence et l'indifférence de tous sur ce massacre.

"Que se passe-t-il dans cette partie du pays ? Qu'est-ce qui justifie ce silence et cette indifférence de tous", s'interroge Filimbi indexant les autorités nationales, la mission onusienne (Monusco) et la presse nationale et internationale.

Filimbi rappelle cependant l'origine de la recrudescence des violences dans le territoire de Fizi, plus précisément à Minembwe et ses environs qui selon ce mouvement citoyen serait liée à l'officialisation de la commune rurale de Minembwe.

En sus, Filimbi dit condamner avec la plus grande énergie tous les actes de violence commis et dit transmettre ses sincères condoléances aux familles et victimes de ce qu'il qualifie d'actes barbares de Kipupu et en appelle à la poursuite des auteurs et à des sanctions.

Signalons qu'une vingtaine de corps ont été retrouvés et plus de 200 personnes seraient portées disparues suite à ce massacre de Kipupu.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac