RDC/FIGEV: « le pays représente un des acteurs majeurs sur le réchauffement climatique »,Ghislain Mwanji

Pour cette deuxième journée du Festival International Génie Vert, deuxième édition, Ghislain Mwanji, président du parti politique Avance a abordé le « rôle de l'élite congolaise sur le réchauffement climatique, entant qu'acteur scientifique, économique et politique.»

À l'en croire, « Le pays représente un des acteurs majeur des enjeux climatiques mondiaux et devrait donc savoir, s'investir, produire, assumer ses capacités scientifiques sur le climat. » a-t-il soutenu devant l'assemblée.

En outre, ajoute-t-il que « Le pays devrait investir pour que lescongolais aient des scientifiques capable d'aborder de manière la plus proportionnelle la question du réchauffement climatique et sur l'économie, favorable à moins des consommations des produits à énergie fossiles et qui émet des gaz à effet de serre. »

Sur le plan politique dit-il, « l'élite congolaise devrait être celui qui priorise la question du climat, de l'environnement, de la santé et de l'écologie parce que ces questions ne peuvent pas être dissociées.» a-t-il conclu.

Signalons que dans cette même registre, Gédéon Samba Nkanda directeur général de la direction hygiène et salubrité publique ( DHSP ) a indiqué qu'il est impérieux de « lutter contre la pollution de l'eau, de l'air et de l'environnement et a promis par ricochet de lancer très prochainement la brigade hygiène dans toutes les provinces pour améliorer les conditions de vie, également générer des recettes.»

En sus, Jeanne Sabiti Zamuda présidente de la Fédération des Entrepreneurs du Congo ( FEC ) a appelé les congolais à investir dans le touristique d'immersion, tout en encourageant les jeunes à se lancer dans ce secteur normalement à faire des formations d'apprentissage des langues étrangères pour devenir des guides touristiques, car, la connaissance est un atout majeur du tourisme.

« Nous devons vendre notre culture et installer des projets de développement communautaire » dit-elle avant d'ajouter, « n'ayons pas peur de nos coutumes car cela est notre identité et nous avons beaucoup d'opportunités de créer des emplois à travers les 5 piliers du tourisme qui sont: l'accueil, le transport, l'hébergement, le quoi faire et le quoi voir. Elle appelle aussi aux médias d'accompagner ce secteur.

Notons que le FIGEV se clôture ce mercredi 4 novembre au Musée national de la RDC et une soirée de gala et de nomination des prix flammes vertes est prévue ce vendredi 6 novembre à L'hôtel Béatrice.

Théo L.