RDC : Félix Tshisekedi s’exprime sur la drogue « Bombé »

Tuyau d'échappement d'où l'on tire les résidus pour constituer "Bombé".

Le chef de l’Etat s’est finalement prononcé, lors la 16ème réunion du Conseil des ministres tenue le 20 août 2021, sur la consommation de la drogue communément appelée « Bombé » par les jeunes.

Le chef de l'État a attiré l’attention des membres du Gouvernement sur ce phénomène "inquiétant" qui sévit depuis quelques semaines et qui touche la jeunesse congolaise. 

"Dans un contexte où le pays livre une bataille sans merci contre l’ennemi invisible dit Covid-19, le Gouvernement ne peut tolérer de voir la jeunesse, levier des forces vives, se détruire inexorablement par des substances toxiques de ce genre", a fait savoir le président Tshisekedi cité dans le compte-rendu du conseil des ministres.

A cet effet, Félix Tshisekedi a invité tous les ministères sectoriels à tout mettre en œuvre afin de trouver des solutions idoines quant à la prise en charge et à l’encadrement des jeunes victimes de ces substances dangereuses.

« Il convient de garder à l’esprit que ce phénomène de société en appelle à la responsabilité collective de toute la Nation ».

Si à Kinshasa, les jeunes s’adonnent à la consommation de « Bombé », une substance fortement toxique et dangereuse pour le cerveau, constituée d’un mélange de résidus provenant de tuyaux d’échappement, de chanvre, de fond de teint et d’autres composantes, au Nord-Kivu, par contre, les jeunes prennent la drogue communément appelée « Muvoke ». 

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *