RDC : Félix Tshisekedi promet une suite favorable aux revendications des professeurs de l’Unikin et de l’Upn

Félix Tshisekedi au entouré des professeurs de l'université de Kinshasa et de l'université pédagogique du Congo/ photo presse présidentielle

Le Chef de l'État Congolais, Félix Antoine Tshisekedi a reçu dimanche 6 septembre, des délégués des professeurs de l’Unikin et de l’Upn à la cité de l’Union africaine venues lui soumettre leurs doléances.

En recevant des délégués de l’Apukin (association des professeurs de l’Unikin), le président de la République veut selon la presse présidentielle, "s’assurer que les activités académiques ne seront pas perturbées", vu que plusieurs établissements de l'Enseignement Supérieur et Universitaire connaissent des perturbations, suite aux menaces des grèves, en dépit de la reprise des cours décidée par le gouvernement.

Prenant la parole, le Président de l'Apukin, le Prof Mathieu Bokolo et son collègue Ekwanpok Kandum, représentant le collectif de l'UPN, ont présenté au chef de l'Etat les revendications de leur corporation enseignante qui se résument principalement à l'amélioration de leur salaire ainsi que l’épineuse question des crédits véhicules attribués au corps enseignant. Le Chef de l'État est resté très attentif à leurs doléances et a promis d'y apporter une suite favorable.

Le Président Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo a indiqué à ses interlocuteurs que, nonobstant les difficultés liées aux conditions de leur noble travail, tout doit être mis en œuvre afin d'éviter une année académique blanche.

Le 15 août dernier, Félix Antoine Tshisekedi s'était rendu au campus de l'Unikin pour la remise des homes d'étudiants entièrement réhabilités par le gouvernement de la république et avait promis devant les étudiants, de s'impliquer personnellement afin que les conditions soient améliorées aussi bien pour les enseignants que pour les enseigner.

Par ailleurs, le président de la République a réitéré sa promesse de se rendre à l'UPN pour constater de visu les problèmes que les délégués de cette institution académique lui ont posés.

Jean Paul Tshimanga