RDC: Felix Tshisekedi limoge le chef de l’Agence anti-corruption et le remplace par Thierry Mbulamoko

Thierry Mbulamoko, nouveau coordonnateur de l’agence anti-corruption congolaise

Félix Tshisekedi s’est séparé de son chef de l’Agence anti-corruption, avocat au barreau de Bruxelles, Ghislain Kikangala, accusé d’extorsion de fonds et d’abus de pouvoir sur un directeur de la filiale d’une banque nigériane en décembre dernier. Ce dernier est remplacé par Thierry Mbulamoko, un ancien de l’église la Borne.

Nouveau départ, au sein de la présidence de la république. L’ancien chef de l’Agence anti-corruption a été amicalement et poliment limogé par le président de la République Démocratique du congo qui prône l’état de droit.

Ma gratitude à mon Jésus pour sa fidélité. Mes remerciements au chef de l’Etat S.E Félix Antoine Tshisekedi pour la confiance placée en ma personne comme coordonnateur de l’Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption APLC“, a écrit le nouveau coordonnateur Thierry Mbulamoko, dans un tweet mercredi 26 mai. 

De son côté, l’ancien coordonnateur de l’Agence de prévention et de lutte contre la corruption (APLC) a pas par le même canal, remercié le chef de l’État pour la confiance placée en lui.

“Ma mission à la tête de l’APLC a pris fin, mais l’APLC continue. Reconnaissance éternelle au président Tshisekedi pour la confiance placée en moi. Bonne chance au coordonnateur Thierry Mbulamoko à qui je passe le relais”, a indiqué pour sa part Ghislain Kikangala.

Proche du président Félix Tshisekedi, il avait été convoqué après l’ouverture d’une enquête suite à l’interpellation puis la libération, après paiement en liquide d’une caution de 30.000 dollars, d’Amzire Okeke, dont la banque était accusée de blanchiment d’argent par un ancien employé. Access Bank avait ensuite porté plainte, pour notamment abus de pouvoir, excès de zèle, extorsion et menace.

Nelly E,

1xbet Code Promo ENET2021