RDC: Felix Tshisekedi invité de ne pas reprendre les anciens du FCC dans la gestion du Pays

Felix Tshisekedi entouré des quelques membres de l'USN. Ph. montage ENET

Dans une interview accordée ce vendredi 05 janvier à Election-net.com, l’analyste politique Fils Sébastien Mfuamba, ancien membre du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie, PPRD appelle à un vote sanction de tous les élus en 2023 pour leur gestion de l’État. Surtout ceux qui ont fait échouer les mandatures de Joseph Kabila, l’ancien Président de la République.

« En 2023, il y aura des sanctions pour des élus qui ne vont pas répondre à la préoccupation ou aux demandes de la population. Nous avons au moins 500 circonscriptions, c’est dans cela que les députés seront sanctionnés par leurs électeurs. Aujourd’hui les élus qui ont traversé, venant du FCC pour l’Union sacrée, qui sont sous la vision du Président de la République ont eu leur passé d’une manière différente. Chacun d’eux a pu faire avec l’ancien Président Kabila et les gens les ont Vu et les ont jugé même dans le temps. Mais il y aussi ceux-là qui, en étant avec Joseph Kabila, n’ont pas pu travailler. Ces gens là seront vu. Mais il y a aussi ceux qui ont mal travaillé. Donc ils n’avaient pas pu aider Kabila à réussir ses mandats », a-t-il déclaré.

Fils Sébastien Mfuamba rappelle que ces anciens du FCC n’ont pas pu changer la situation du Pays pendant des années qu’ils ont fait au pouvoir. Cependant, il demande au Président de ne pas les nommer car ils ne changeront rien .

« Nous nous demandons, dorénavant, au Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, de ne pas les reprendre dans la future gestion du Pays. Cela veut dire, le gouvernement, les entreprises, les directions des entreprises de l’État congolais. (…) nous demandons au Chef de l’État de prendre des nouveaux noms pour que le peuple congolais se retrouve », s’est-il exclamé.

Et d’ajouter que :

« Le Président de la République n’a plus droit à l’erreur. Il doit faire de telle manière que la population congolaise puisse se retrouver pendant le reste du temps de son mandat. C’est-à-dire avant 2023 le peuple doit trouver de quoi mettre à la bouche, de quoi s’habiller. Le Président de la République après avoir battu à plate couture le FCC, il n’a pas droit à l’erreur. Il doit mettre des animateurs qui ont le sens de responsabilité amener le changement dans notre Pays. Nous avons vu que pendant 1960 des dirigeants qui ne comprenaient rien de la gestion du Pays. Nous avons maintenant à la tête quelqu’un qui comprend les choses », a-t-il fait savoir.

Kivin Arsène Bile