RDC: Félix Tshisekedi et Sama Lukonde vers le clash?

Le président Félix Tshisekedi et le premier ministre Sama Lukonde. Ph de tiers.

Félix Antoine Tshisekedi veut-il se débarrasser de son tout premier ministre de l'Union sacrée ? Cette question taraude les esprits depuis un certain temps dans l'opinion publique. Ça se raconte, la lune de miel entre les deux hommes semble appartenir au passé.

Si rien d'officiel n'est déclaré, le discours du chef de l'État devant les deux chambres du parlement réunis en congrès renforce de plus belle la thèse d'un possible imminent divorce entre le premier des warriors et son boss.

Félix Tshisekedi n'a pas hésité à livrer en pâture son premier ministre devant la nation. Abordant la situation socio-économique du pays dont le tableau est mitigé en dépit de l'avènement de l'Union sacrée, le chef de l'État a fait porter le chapeau à "un problème de pilotage " des projets.

Il a énuméré certains projets phares qui n'avancent pas suite à un immobilisme du pilote en chef du programme gouvernemental. Même s'il ne l'a pas cité nommément, les regards des congolais ont accusé Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge.

Pour une grande partie de l'opinion, depuis un temps le chef du gouvernement n'a plus bonne presse à la cité de l'Union Africaine. Certains proches du président soupçonnent des appétits à la présidentielle du successeur du professeur Ilunga Ilukamba.

Certains autres ne digèrent pas les remontrances du premier ministre sur les orgies des certains conseillers du président de la République en dilapidant les recettes que le gouvernement a réussies à mobiliser pour injecter dans les projets d'investissement, selon le programme du gouvernement.

De plus en plus, le nom de Christian Mwando ( un autre katangais) actuel ministre du plan est cité pour succéder valablement à Jean-Michel Sama Lukonde de plus en plus esseulé dans l'arène politique. En tout cas, les prochains jours ne s'annoncent pas tranquilles au sommet de l'État.

Chris Lumbu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *